Sélectionner une page

Dans le précédent article, nous avons essayer de déterminer une méthode efficace pour choisir son hébergement web. Comme je l’annonçais alors, le deuxième élément technique à mettre en place est le nom de domaine.

Le nom de domaine, c’est quoi ?

Le nom de domaine est tout simplement l’adresse de votre site internet. Sans lui, votre site répondrait au doux nom d’une série de chiffres séparés par des points, une adresse IP. Vous l’avez compris, le nom de domaine a pour but de faciliter l’utilisation, la localisation, et la diffusion d’un site internet, en lui donnant une adresse simple et textuelle.

L’adresse de votre site internet se compose de 3 parties :

    • Préfixe : généralement www, qui tend à disparaitre
    • Nom de domaine : généralement le nom du site
    • Extension : .com/.fr/.net/…, nous y reviendrons

Le Préfixe, relique des débuts

Le Préfixe n’est autre que le fameux www que vous avez certainement rencontré très souvent au début d’une adresse internet. Ces 3 lettres (pour World Wide Web), étaient indispensables au bon fonctionnement de l’adresse internet qu’elles initiaient.

Aujourd’hui, le www n’est plus obligatoire, et la tendance est même à sa disparition. Petit point à savoir dès le début pour y faire attention : pour un référencement efficace, peu importe l’option que vous choisissez (avec ou sans préfixe), faites attention de toujours utiliser la même méthode pour chaque page de votre site.

Choisir son nom de domaine

Le nom de domaine représentera un des éléments principaux de l’identité de votre site internet. Si votre site web est lié à une marque, votre nom est certainement tout trouvé. Si ce n’est pas le cas, une bonne pratique peut être d’utiliser des mots clés importants dans le domaine concerné (tout en gardant un nom simple à retenir et écrire).

Une autre bonne idée est de vérifier que le nom de domaine est disponible (généralement vous le saurez directement en tentant de réserver ce nom, mais vous pouvez également utiliser le Whois, qui est ni plus ni moins que l’annuaire des adresses internet.

Pour finir, choisir son extension

L’extension est le fameux .quelque chose que l’on trouve à la fin de l’adresse. En fonction du type de site internet et de vos objectifs, vous pourrez vous tourner vers des extensions géographiques (.fr, .en, .es,… ou les plus modernes .paris, .bzh,…) ou alors des extensions orientées sur l’activité (.biz, .net, .fashion,…).

Attention, toutes les extensions n’inspirent pas le même niveau de confiance de la part des potentiels visiteurs, et peuvent être un atout comme un frein. Le .fashion sera un vrai plus pour une créatrice désireuse de se faire un nom, mais n’aura aucun intérêt pour une entreprise de plomberie. La même logique s’applique aux indications géographiques.

Enfin petite parenthèse sur le .com, pionnier et valeur sûre parmi les extensions. Si vous ne savez pas quelle extension choisir, optez pour le .com (si celui-ci est disponible pour le nom que vous souhaitez), vous êtes assuré de ne pas vous tromper.

Où et comment réserver son nom de domaine ?

Il est possible de devenir propriétaire d’un nom de domaine sur un très grand nombre de plateformes, pour presque toujours les mêmes tarifs. Néanmoins, pour des raisons de simplicité technique et administrative, je vous recommande vivement de réserver votre domaine auprès de votre fournisseur d’hébergement web. Cela vous facilitera grandement la tâche.

Je saisis cette opportunité pour une nouvelle fois vous parler d’Infomaniak, qui est selon moi un des meilleurs fournisseurs de services internet (hébergement, mail, domaine, cloud,…). Sans compter un service client au top (vive la qualité suisse). N’hésitez pas à y faire une visite (cliquez sur l’image).

Vous avez votre hébergement et choisi votre nom de domaine, vous avez maintenant les outils nécessaires pour commencer à créer votre site. Avez-vous rencontré des difficultés jusque là ? Avez-vous des questions ? Dites-moi tout en commentaire.

Pin It on Pinterest

Partage

Partage

Partagez cet article avec vos amis !